samedi 3 mars 2012

Kiruna : partie 2 !

Après plus de 24h de train, on est enfin arrivé à Kiruna le 23 février vers 14h, avec une seule envie : prendre une DOUCHE (et manger)(et dormir)(mais surtout prendre une douche).

On a donc pris la direction de l'auberge de jeunesse (Point North) réservée par Marion.

directionlauberge

Les valises à roulettes sur la neige = LE MAL.

Mais tout est tellement joli qu'on oublie la fatigue et les montées.

rue

A peine 15 minutes après, on arrive à notre auberge. On découvre, en fait, que c'est une maison toute mignonne, tenue par une femme adorable! D'ailleurs, elle n'était pas chez elle à notre arrivée mais elle nous a laissé les clefs dans une enveloppe à l'extérieur, avec un petit mot nous souhaitant la bienvenue.

auberge  clé


On s'installe rapidement : on a prévu d'aller faire un tour en chiens de traîneaux + motoneige à 16h! Donc pendant que Chloé et Marion restent à l'auberge pour prendre une douche, Damien, Robin et moi partons faire les courses. Et là, c'est le drame : la supérette près de notre auberge ne vend pas de... Nutella! Par contre, les Suédois ont une addiction à tout ce qui est nourriture en tubes.

tubes

De retour à l'auberge vers 15h, on commence à faire à manger. C'est le moment que choisit Niklas, notre guide pour le combi-tour, pour venir frapper à la porte. Petit problème dans les horaires : il est venu une heure trop tôt! On lui explique qu'on n'a toujours pas mangé, que certains ne sont toujours pas douché, etc, et sans se formaliser, il nous dit de prendre notre temps, et qu'il reviendra plus tard. Mais on se presse quand même! Les (très bonnes) pâtes au saumon de Damien sont vite expédiées.

1er repas!   chaussons

Fatigués mais contents! Et puis, on a même des chaussons! On se sent comme à la maison...

Bref, à 15h45, Niklas revient et on n'est toujours pas prêt. Le temps que tout le monde finisse de s'équiper, il est facile 16h quand le van de Niklas se dirige enfin vers le camp. On en profite pour lui demander où est le meilleur endroit pour espérer voir des aurores boréales, et il nous indique la piste de ski de Kiruna, en nous disant de monter tout en haut...

10 minutes après, on arrive au camp et le soleil commence déjà à se coucher. Et là, hiiiiii, les chiens!!! Ils sont déjà tout fous dans leurs box, à aboyer quand on arrive, parce qu'ils ont juste super hâte de recommencer à tirer un traîneau. Niklas nous a expliqué que certains de ces chiens participent à des compétitions de chiens de traîneaux, avec des mushers du camp, un peu partout dans le monde, et notamment en France!

chien robin

Awww, deux petits chiots trop mignons! On est complètement gaga... Le petit blanc est en train de mordiller le gant de Robin, et pourtant, on le trouve tous trop chou!

On est mis à contribution pour mettre en place l'attelage. Niklas et un autre homme ouvrent les cages des chiens, et un par un, nous demandent de venir en chercher un, et de le tenir bien fort jusqu'au traîneau. Les chiens ne sont pas bien gros, mais ils sont super puissants... Quand arrive mon tour, je m'étonne que le chien soit un peu différent des autres (c'est le gros blanc sur la photo avec les chiots), et je demande à Niklas si c'est une autre race de chiens. "Non, c'est la même race, celui-ci est juste plus grand et plus fort!". Ah ok, super... Mais moi, j'ai pas de force dans les bras, mon cher Niklas... Mais Niklas se marre, et me laisse me débrouiller. Et donc, jusqu'au traîneau, je me fais littéralement traîner par le chien ;-). Finalement, je n'aurais même pas eu besoin de traîneau...

chiens niklas chiens4  chiens2

Finalement, l'attelage est monté. Les filles commencent avec les chiens de traîneaux pendant que Robin et Damien vont faire de la motoneige. Niklas détache la corde qui nous retient à un arbre, enlève l'espèce de grappin planté dans la neige pour empêcher les chiens d'avancer, et nous voilà partis!

départ chiens  chiens

ciel

Et c'est juste trop cool! On glisse sans bruit, on assiste au coucher du soleil, le silence est total, et on en prend plein la vue! On a les joues gelées, Marion sacrifie ses doigts pour faire des photos, et on se marre avec Niklas. En plus, les chiens sont super intelligents. A un moment, ils se sont trompé de route, ils sont partis à gauche alors que Niklas voulait nous faire aller à droite. Il a juste eu à les arrêter et à crier "à droite" dans je ne sais plus quelle langue pour que les chiens de tête se replacent sur la bonne piste. Et puis, ils étaient super mignons à plonger leur museau dans la neige pendant qu'ils courraient pour boire un peu. En tout cas, ça offre de très bonnes sensations, surtout dans les descentes et les virages..!

Au bout d'un moment, on s'arrête pour échanger nos places. Robin et Damien viennent me rejoindre sur le traîneau pendant que Marion et Chloé vont sur la motoneige, pour en faire chacune leur tour. Et peu après, on arrive à une tente lapone dans laquelle on va faire une petite pause et se réchauffer!

tente  feu

Ca a été un peu la galère pour faire partir le feu. Le bois était humide, ça faisait une fumée monstre, on était tous en train de pleurer/tousser, mais ça valait le coup! Assis sur des espèces de bancs recouverts de peaux de rennes, on a pu profiter d'un bon café bien chaud, et de bons petits gâteaux (les suédois sont globalement doués au niveau des pâtisseries!). Niklas nous a expliqué que cet été, des gens leur ont volé leur tente, et qu'ils ont du débourser 8000€ (!!!) pour en racheter une.

french family! chiens3

Réchauffés et rassasiés, on se prépare à repartir. Je suis la seule à ne pas avoir encore fait de motoneige, et comme les 4 autres préfèrent continuer avec les chiens, je me retrouve SEULE sur ma motoneige. On laisse partir le traîneau, et l'autre gars m'explique rapidement comment se conduit une motoneige. C'est très simple. Il me dit de laisser 10m entre nos deux motoneiges pour éviter que je lui rentre dedans s'il freine. Au début, il va doucement (20km/h) pour que je puisse me familiariser avec la bête, et au bout d'un moment, il s'est mis à accélerer comme un dingue pour rattraper les autres en traîneau... Je n'ai pas eu d'autre choix que d'accélerer aussi parce que je ne voulais pas le perdre de vue (il faisait nuit, on était au milieu de nulle part...), ce qui fait que j'ai eu la chance de pouvoir monter à des vitesses tout à fait respectables, et de me faire bien plaisir. J'ai beaucoup aimé la sensation, plus que les 4 autres qui n'ont pas pu aller très vite.

motoneige

De retour au camp, les chiens ont droit à un petit encas : du poisson congelé..!

poisson chiots

Aww, ces deux-là sont toujours aussi mignons!

Niklas nous a ensuite ramené à notre auberge, en nous montrant la route qu'on devrait prendre pour aller à la piste de ski dans la soirée. On était super heureux de cette activité, c'était vraiment très cool. Je crois qu'on a bien dû remercier Niklas 5 fois chacun.

Rentrés à l'auberge, on s'est posé comme des larves sur nos lits, histoire de se reposer un peu avant la soirée qui nous attendait.

Après le dîner, il a donc fallu qu'on s'habille de nouveau chaudement pour aller gravir une montagne.

piste

Mission : aller tout en haut pour ne pas être dérangés par les lumières de la ville.

Rien qu'en marchant au bord de la route, j'avais déjà le nez en l'air, à l'affût de la moindre lumière bizarre. D'ailleurs, j'étais tellement fatiguée que je n'arrivais plus à parler correctement, et dans mon langage, les aurores boréales sont devenues des "auréales"... Beaucoup plus simple, moins de mots à dire! Bref, c'est excitée comme une puce, que j'ai crié aux autres de regarder en haut à droite parce que waowwwwwwww, y'avait une auréale! Mais on la voyait assez mal vu qu'on était encore sur la route éclairée par les lampadaires. C'est donc à la lumière de la lampe frontale de Marion qu'on a commencé à gravir la piste de ski. L'avantage, c'est que ça nous a bien réchauffé. Mais Chloé n'avait pas l'air motivé pour aller au sommet de la piste! On s'est donc allongé sur la piste, et on est resté un long moment à regarder le ciel...

piste2  piste3

J'ai bien essayé de prendre des photos des aurores boréales mais malheureusement...

auréale

noir, c'est noir, ça ne rend rien!

Bon, en revanche, j'ai une petite photo de Kiruna, la nuit. Et non, l'espèce de gros truc à droite n'est pas un paquebot... C'est juste une la mine de Kiruna.

kirunabynight

Robin a été un peu plus doué que nous, ou alors il avait un meilleur appareil photo et il a réussi à prendre quelques photos des aurores boréales. A sa décharge, c'est très dur de prendre des photos d'aurores boréales sans trépied, ce qui explique l'aspect un peu psychédélique des photos! Mais de toute façon, les photos ne rendent pas hommage à la beauté du spectacle!

auroreboréale  auroreboréale3

En tout cas, c'était juste magnifique... On a même eu la chance de voir quelques étoiles filantes... (et d'entendre des bruits très bizarres et inquiétants!).

Après ça, on a descendu la piste sur des sacs poubelles en guise de luges, et on n'a pas demandé notre reste pour filer au lit vers 1h tellement on tombait de sommeil...

(YAY! J'ai enfin fini de raconter le jour 1! Bientôt, le jour 2 : l'hôtel de glace et le musée sami!)

Posté par Gwen- à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Kiruna : partie 2 !

Nouveau commentaire